Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
Document Actions

Retraite : Mmes Diagne et Valentine

Le 2 juillet 2012 Mesdames Diagne et Valentine ont fait valoir leur droit à la retraite. L'évènement a été fêté comme il se doit .

DEPARTS A LA RETRAITE
DE MADAME DIAGNE ET DE MADAME VALENTINE
2 JUILLET 2012

Monsieur Lacheré, directeur du collège s'est adressé tout d'abord à Madame Diagne.

     C’est en 1972 que vous intégrez l’Institution libre de Marcq en Baroeul en qualité de professeur de dessin maître auxiliaire 1° catégorie alors que beaucoup de vos collègues sont en 2°, voire 3° catégorie. Vous y resterez une bonne dizaine d’années avant de bénéficier d’un congé pour convenances personnelles de 83 à 86, probablement pour élever votre fils Germain.
     En 1986, vous reprenez un service à temps partiel cette fois au Collège Notre-Dame de La Bassée. En 88, vous cherchez à compléter votre horaire et vous saisissez l’opportunité qui vous est proposée d’assurer une suppléance de 11h au Collège Haffreingue. Enseigner dans deux établissements n’est pas chose aisée. Difficile en effet d’être présente aux conseils de classe, aux réunions de parents, difficile tout simplement de s’investir simultanément dans le projet de chacun des deux établissements. Dans votre cas, la difficulté se trouve amplifiée par la bonne centaine de kilomètres qui sépare les deux collèges. Combien de temps avez-vous passé sur la route ! Vous l’avez fait sans vous plaindre. Et pourtant, vous avez sûrement espéré secrètement que cette situation dure le moins longtemps possible. Malheureusement pour vous, il vous a fallu faire preuve de beaucoup de patience… Cette suppléance a duré 12 ans ! (du jamais vu dans notre collège).
     En 1997, vous quittez Notre-Dame de La Bassée pour rejoindre le Collège Ste-Austreberthe à Montreuil tout en maintenant votre complément horaire de 11h à Haffreingue.
     Le 1° septembre 2000, vous sortez enfin de cette situation professionnelle précaire. Les heures d’enseignement vous sont définitivement attribuées et vous obtenez un contrat en bonne et due forme. Vous assurez alors un horaire conséquent. Cela ne vous fait pas peur. Et vous consacrez tout votre temps à votre enseignement.
     Au moment du passage de l’enseignement du dessin à celui des arts plastiques, vous sentez le besoin de suivre quelques formations en particulier de didactique. Ce sera chose faite bien sûr.
     Vous enseignez exclusivement aux plus jeunes collégiens, en 6° et 5°. C’est la tranche d’âge que vous préférez. Pendant toutes ces années, vous vous appuyez sur la force de proposition de vos élèves pour aborder les savoirs à faire acquérir. Les élèves apprécient vos cours. De nature discrète, vous aimez le calme dans vos classes et c’est dans ce calme, que vous leur donnez le goût de découvrir les œuvres, de les comprendre, de les apprécier, de créer aussi. Vous bénéficiez d’ailleurs d’un local réservé à votre discipline, local désormais équipé d’un vidéoprojecteur avec TBI, imprimante couleurs, relié au réseau pédagogique de l’établissement.
     Votre investissement ne s’arrête pas à l’enseignement des arts plastiques. Combien de fois avez-vous accompagné les élèves lors des sorties pédagogiques et tout particulièrement lors des classes de découverte pour les 5° en Savoie et lors des séjours linguistiques des 4° en Angleterre.
     Enfin, soucieuse d’accompagner les jeunes dans leur Foi, vous avez animé pendant toutes ces années, un groupe, voire deux groupes d’élèves en catéchèse, soit deux heures hebdomadaires et, ce avec toute la force de votre témoignage.
     Vous allez pouvoir maintenant disposer de temps pour vous et votre famille. Nous pensons bien sûr à votre fils Germain qui vient de se marier et qui est pour vous un beau rayon de soleil.
     Avec vos collègues, je vous adresse mes remerciements pour votre investissement au service des jeunes et de l’Enseignement catholique. Peut-être accepterez-vous de revenir nous aider de temps en temps pour l’animation pastorale, pour l’accompagnement des élèves lors des sorties pédagogiques. Au nom de tous, je vous souhaite une excellente retraite.

Ph. Lacheré


Puis Monsieur Lacheré s'est adressé à Madame Valentine :

     Vous êtes entrée dans l’enseignement très tôt à l’âge de 19 ans. Vos premiers collèges ont été ceux de Wimille et Samer. Après un stage d’assistante en Grande-Bretagne, vous rejoignez cette fois le Lycée Mariette en 1976, puis les Collèges de Guînes et de St-Martin Boulogne. C’est le 20 novembre 1981 que vous rejoignez l’Institution Haffreingue-Chanlaire pour assurer la suppléance de Mme Bouly. Pour compléter votre horaire, vous n’hésitez pas à enseigner au cours Pigier, mais aussi à enseigner les lettres modernes dans les petites classes du Collège. Après quelques années, vous obtenez en 1984 votre contrat d’enseignement au Collège Haffreingue avec un complément au Lycée. Dès les premières années de votre enseignement, vous savez montrer votre sens du contact et les élèves réagissent avec bonne volonté aux questions du professeur.
     Lors d’une inspection en 2002, votre inspecteur décèlera tout au long de la séance, une grande complicité avec les élèves, facteur de motivation. La qualité de l’anglais est authentique, la langue est riche et variée. Les techniques sont bien maîtrisées. Il ajoutera : « la réflexion sur la langue est conduite avec dextérité à partir de notes denses, mais explicites. Une leçon conduite dans un esprit non directif, mais bien orchestré, fort agréable à observer et efficace. La densité des savoirs apportés et la maîtrise de l’entraînement aux savoir-faire montrent les qualités pédagogiques du professeur. »
     En 2007, vous demandez à bénéficier d’une cessation progressive d’activité. Vous réduisez alors votre horaire hebdomadaire à 15h, puis en 2009 à 11h espérant profiter d’un peu de temps libre. La mise en place du cadre européen des langues réduit à néant vos espoirs ! Vous consacrez beaucoup de ce temps à la préparation de vos cours, aux évaluations devenues plus complexes. Lors de votre dernière inspection, il est confirmé que votre anglais est d’excellente qualité. Du dynamisme, de la bienveillance et du savoir-faire.
     Pendant toutes ces années, votre humeur toujours égale, votre écoute attentive des élèves, votre grande ponctualité ont été appréciées de tous. Vous formez avec vos collègues anglicistes une équipe très sympathique qui a mis en place de nombreux séjours linguistiques à Bath, puis ces dernières années dans le Kent. Vous avez participé à la création de la section européenne en anglais. Vous avez contribué aussi à faire vivre pendant plusieurs années un échange avec un collège privé de Londres. Mardi dernier, vous avez encore accompagné les élèves de 6° dans le Kent.
     Au nom de toute la communauté éducative, avec tous vos collègues, je tiens à vous remercier pour votre implication dans votre enseignement, pour votre efficacité, votre générosité, votre attention bienveillante. Nous savons que vous aimez vivre en Angleterre. Néanmoins, j’espère que vous nous rendrez régulièrement visite. Au nom de tous, je vous souhaite une excellente retraite.

Ph. Lacheré

Mesdames Diagne et Valentine ont tenu alors à faire une réponse conjointe :

     Ma règle de conduite bien précieuse dans notre profession a souvent été :"Les élèves passent, moi je reste !" Eh bien aujourd'hui, ça y est ! C'est moi qui pars! Je pars mais en emportant avec moi les bons souvenirs, les gestes de sympathie et les démarches qui vous vont droit au cœur.
     C'est vrai que dans notre vie professionnelle à Haffreingue, Danièle et moi avons été très entourées. Comment rester insensibles:

     - A notre directeur pour son humanisme et son efficacité.
     - A la bonne humeur, l'entraide et compétence de tout le personnel enseignant, surveillants, du secrétariat et de l'entretien.
     - A l'attitude des jeunes collègues toujours courtois et attentionnés qui n'ont jamais fait de différence entre les générations.
     - A la présence des anciens collègues revenus aujourd'hui partager ce moment avec nous.

Danièle (Madame Valentine):

     Eux-mêmes vous diront :"Le départ à la retraite, c'est le début de la vie active!" Mes projets immédiats ?
     - Eh bien, ce sera de retourner bien vite sur les bancs de l'école et m'inscrire à l'université pour apprendre l'italien.
     - D'emmener mon chien de façon plus assidue à ses cours d'agility.
     - Et je ne manquerai pas de venir vous faire un petit coucou, et accompagner Anne-Marie lors de ses voyages Outre-Manche.

Pascale (Madame Diagne):

     Quant à moi avec la famille, la maison, le jardin et mes envies de voyager, je ne compte pas m'ennuyer !

Toutes les deux

     Notre vie professionnelle partagée avec vous a été riche humainement et nous vous en sommes très reconnaissantes.
     Merci à tous ! Merci à celles et à ceux qui ont mis tout en œuvre pour organiser ce moment festif. Bonne continuation et bonnes vacances.
     Nous, nous entrons dans un monde où tous les jours s'appellent "SAMEDI".

Il y a eu alors la remise des cadeaux avant le "pot" de l'amitié.

retour page précédente
 
Ci-dessous quelques photos de cet évènement