Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Activités pédagogiques et éducatives Activités pédagogiques et éducatives
 
 
Document Actions

Les 24h de St-Jo 2017

Le Collège a offert toute l'année aux passionnés un "atelier Techno". Pour cette course mythique, nos "chercheurs en herbe" ont conçu une voiture de toute pièce. A l’exception du moteur et de la radiocommande, ils ont imaginé, réalisé et testé un châssis, des supports de carrosserie, des roues, un système de direction, un logement pour l’accumulateur. Ils ont du maîtriser la CAO (Conception Assistée par Ordinateur), la FAO (Fabrication sur micro fraiseuse) et autres outils plus conventionnels.

24h de st-jo 2017b.jpg

En début d’année il est toujours difficile pour le professeur de Technologie de parler à ses élèves de troisième de cet événement unique en France qu’ils attendent avec impatience : « Les 24 heures de St Jo », course de voitures radiocommandées organisée par le Lycée St Jo.
Bien que le collège soit très souvent présent à ce rendez-vous, sa participation n’est pas due. Il faut la conquérir. Et remettre son titre en jeu chaque année.
L’expérience pourrait porter à croire qu’il suffit de consolider quelques parties de la voiture pour reconduire l’invitation : Il n’en est rien ! Nous sommes bien dans le domaine de la Technologie, c’est-à-dire dans un contexte qui évolue chaque année.
Que ce soit pour le « College Trophy », première sélection qui oppose tous les collèges privés de notre bassin ou pour les « 24 heures de St Jo », les élèves doivent composer avec la thématique qui est renouvelée à chaque fois. Il n’est pas seulement question d’un passage de niveau, de la 4ème à la 3ème, mais surtout de la dernière année d’un cycle. Le collégien doit maîtriser les démarches s’il veut réussir. Il doit faire preuve d’ingéniosité et de réactivité. Sa prise de repère doit être rapide. Son analyse doit s’appuyer sur une réalité et doit l’amener à proposer une solution simple mais efficace.
Pour cela, les cours de Technologie permettent la consolidation des méthodes qui ont permis l’élaboration de certaines solutions. Les « 24 heures » se compliquant chaque année, le collège a offert tout au long de l’année aux passionnés un « atelier Techno ». Dès l’annonce de notre sélection, les génies en herbe se sont précipités. De ce « centre de recherches » ont émergé des solutions qui ont permis de présenter une voiture qui, comme celles du lycée, a pu rentrer dans la catégorie « prototype ». Imaginez un peu : nos « chercheurs » ont conçu une voiture de toute pièce. A l’exception du moteur et de la radiocommande, ils ont imaginé, réalisé et testé un châssis, des supports de carrosserie, des roues, un système de direction, un logement pour l’accumulateur. Ils ont du maîtriser la CAO (Conception Assistée par Ordinateur), la FAO (Fabrication sur micro fraiseuse) et autres outils plus conventionnels. 

24h de st-jo 2017c


La difficulté supplémentaire cette année résidait dans l’obligation de doter la voiture d’un éclairage spécifique à la catégorie prototype : Des phares avant bleus fixes et blancs clignotants, des feux arrière rouges dont deux clignotaient et un était fixe.
Avec ce nouveau défi, un pan de la technologie s’est ouvert. Ils ont appliqué le cours d’automatisation de quatrième avec une carte programmable nouvelle : Arduino. Il fallait en effet trouver une solution répondant aux dimensions réduites de la voiture. Ils ont ainsi programmé avec le logiciel « SCRATCH » (celui dont la maîtrise est attendue au brevet 2017) les périodes de fonctionnement des Dels constituant les phares. Ils ont testé le projet sur ordinateur puis sur plaquette d’expérimentation pour enfin l’installer dans la voiture.
Il a ensuite fallu envisager toutes les contraintes de la course et anticiper les zones de la voiture sensibles aux chocs en les renforçant ou les protégeant.
Le vendredi 5 Mai notre équipe a ainsi pu démarrer les séances d’essais et de vérification de conformité dès 8 heures.
La cérémonie d’ouverture a eu lieu à 12 heures.
A l’issue des différents hymnes nationaux, épreuve internationale oblige, les équipes Thèques, Slovaques et Françaises ont placé leurs bolides sur la grille de départ. Départ qui a été donné par le parrain de l’épreuve qui était cette année : DAVID LOWE ! Ce nom vous dit quelque chose ? « On n’est pas que des cobayes » vous rappelle quelque chose ? Et oui, cet animateur est venu, poussé par la curiosité. Comment fait-on pour attirer un docteur en physique nucléaire ? On lui explique ce que les élèves sont capables de réaliser et il se déplace pour vérifier. L’année dernière, c’était Fred, le comparse de Jamy « C’est pas Sorcier » qui était le parrain.
Notre voiture a connu des difficultés pendant la course, essentiellement dues aux nombreux chocs. Nos mécaniciens ont œuvré pendant 24 heures sans jamais renoncer. L’éclairage a fonctionné.
Que venions-nous chercher ? La victoire ? Nos collégiens l’espéraient. Ce qui leur a permis de batailler pendant 24 heures sans jamais abandonner. On ne peut réussir sans une dose de volonté et d’espoir.
En tout cas nous venions chercher une évaluation de leur travail, sans note. Ils ont piloté et maintenu la voiture en état de marche jusqu’au bout des 24 heures.
A l’issue de l’épreuve, la voiture roule encore, correctement, éclaire normalement et elle est capable de prendre le prochain départ du « College Trophy 2018 ». N’est-ce pas là une victoire ?
L’atelier « Techno » a repris avec les mêmes passionnés qui ont démarré l’étude de propositions nouvelles qui utiliseraient une imprimante 3D. Ils se sont plongés également dans la maîtrise du logiciel de CAO SolidWorks, celui utilisé par DASSAULT …

 

24h de st-jo a                  et si on rêvait... à 2018 ?

 

logo collège haffreingue

 

D.S. 

Retour page précédente